En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de cookies, afin de vous proposer des contenus personnalisés et en fonction de vos centres d'intérêt.

Le Sanglier

Le Sanglier

Le sanglier n’est pas exigeant à son environnement.  Il est présent dans de nombreuses régions de l’Europe ainsi qu’en Afrique du Nord. Le rut du sanglier a lieu aux mois d’octobre et de novembre. Les mâles peuvent atteindre un poids de 250 kilos.

Saison: La saison des amours du sanglier dure de du mois de septembre au mois de mars. Les marcassins naissent en mars et en avril, après une gestation de 113 à 114 jours. En général, la laie met bas six à douze marcassins. Le nombre de marcassins dépend de la situation alimentaire et de la condition générale de la laie lors de la fécondation.

Alimentation: Le sanglier n’est pas exigeant et se nourrit de baies, de champignons, de racines et d’herbacées. Ces ingrédients s’harmonisent parfaitement à la saveur du sanglier.

Culinaire: Bien que le sanglier soit un ancêtre lointain du cochon commun, son goût  est nettement plus prononcé que la viande de porc. La viande crue est rosée.  La chair du marcassin, le jeune sanglier, est fine de structure et de saveur. La viande d’animaux plus agés est plus coriace et son goût est plus corsé.  Aussi, le sanglier se prépare généralement en marinade.  Le dos et l’arrière-gigot se prêtent le mieux à la cuisson à la poêle ou au four. La terrine de sanglier est une autre préparation classique. La viande du sanglier est légèrement moins maigre que les autres gibiers.  Elle est donc plus tendre. Aussi, cuisez les filets et les steaks au beurre, tout comme le porc. Davantage que pour le porc, il est important de laisser reposer le sanglier cuit pendant quelques minutes avant de le servir. 

Partager l'article

Suggestion

Fraîcheur, couleurs, verdure...Légumes !
Fraîcheur, couleurs, verdure...Légumes !
Diviser = multiplier
Diviser = multiplier
Le cerf élaphe
Le cerf élaphe