En poursuivant votre navigation sur notre site vous acceptez l'utilisation de cookies, afin de vous proposer des contenus personnalisés et en fonction de vos centres d'intérêt.

Le petit-déjeuner

Un aperçu des possibilités

Le petit-déjeuner

Le « grazing » ou encore la consommation de repas plus petits mais tout au long de la journée – 5 à 8 par jour, nous est parvenu des Etats-Unis début du 21ième siècle. La conséquence d’un train de vie de plus en plus pressé et du changement des rôles dans le sein familial : cette tendance prend pied ici aussi. Le décalage de 3 gros repas vers une multitude de petits repas demande une offre adaptée. Tant bien l’assortiment que les portions et le service doivent être revus ce qui a bien entendu une influence sur les fournisseurs d’aliments et de boissons. Alors, quelles sont les possibilités de jouer cette carte pour l’horeca ? Un aperçu dans cette série d'opportunités.

Le petit-déjeuner… toute la journée

Beaucoup de cuisines se sont organisées de manière assez rigide selon l’heure. Le petit déjeuner est rarement présenté après 11 heures. Pourtant, rien, sauf l’habitude, ne retient l’horeca d’offrir des aliments légers, bon marchés à l’achat, faciles à préparer et offrant une excellente marge tout au long de la journée. Pensez flocons d’avoine, œufs brouillés, le Full English Breakfast à la belge, les pancakes américains, un yaourt dressé avec des fruits frais, des noix, du miel, ou encore du chocolat… au choix du client.

Partager l'article

Suggestion

L'oeuf au centre des attentions
L'oeuf au centre des attentions
Le petit-déjeuner
Le petit-déjeuner
Du matin au soir: de belles opportunités pour le pain
Du matin au soir: de belles opportunités pour le pain